Deux Honduriens en Arménie ont été libérés de toute responsabilité pénale. Ils peuvent rentrer chez eux grâce aux efforts de “AM”

6 Août, 2020

Les citoyens de la République du Honduras Matamoros Mauricio et Toledo Teinori ont été inculpés le 17 septembre par la division d'enquête de Vagharshapat du département régional des enquêtes d'Armavir pour tentative de fraude à grande échelle par un groupe organisé.

Selon l'accusation, les personnes mentionnées auraient proposé à la victime de se lancer dans l'entreprise de fabrication de faux billets de banque, faisant des billets sous ses yeux, ils ont déclaré qu'ils avaient besoin d'un million de dollars pour acheter les matériaux pertinents.

Des citoyens honduriens ont demandé au cabinet d'avocats “AM” de défendre leurs intérêts. Selon l'avocat de l'entreprise, Albert Simonyan, l'accusation était initialement ridicule. Des preuves réfutant l'allégation ont été obtenues tout au long de l'enquête sur l'affaire. À la suite de cette blague, les touristes qui sont venus dans notre pays se sont retrouvés dans une situation financière, morale et psychologique extrêmement difficile. À leur avis, il s'agissait simplement de discrimination raciale, une telle fausse accusation leur a été adressée parce qu'ils étaient noirs.

Le défenseur Albert Simonyan a soumis des requêtes et des plaintes au département d'enquête d'Armavir, au bureau du procureur général, au bureau du défenseur des droits de l'homme et même au ministère des Affaires étrangères, en tenant compte du fait que la République du Honduras n'a pas de représentation officielle en Arménie. En présence du secret préalable à l'enquête, le Défenseur a démontré à plusieurs reprises la nécessité de mettre fin aux poursuites pénales contre l'accusé, niant des circonstances apparemment confirmées.

Grâce aux efforts du Défenseur, le 27 juillet de cette année, par décision de l'organe chargé de la procédure, les poursuites pénales de l'accusé ont finalement été clôturées, à la fois pour tentative de fraude à grande échelle et contrefaçon de monnaie contrefaite. Ainsi, l'affaire pénale a été close faute de corpus delicti.

En conséquence, les invités qui ont été déçus par le système juridique de notre pays ont assisté au rétablissement de la justice, peuvent retourner dans leur patrie après avoir restauré leur bonne réputation.

Commentaires
Facebook
 

Contact us