Ils voulaient détenir le volontaire qui venait de rentrer du front. “AM” a enregistré un autre succès

23 Novembre, 2020
En octobre 2020, le tribunal de juridiction générale de la région de Shirak a rejeté la requête de l'enquêteur visant à prolonger la détention de l'avocat d’“AM” Levon Sahakyan et ce dernier a été libéré de la salle d'audience. Il a été accusé sans justification en vertu des articles 112 et 113 du Code Pénal de la RA (causant des dommages graves et modérés pour la santé). Après la libération de l'accusé, passant quelques jours avec les membres de sa famille, le 16 octobre, il est parti pour la patrie dans un camion lui appartenant sur une base volontaire, rejoignant les forces armées de la RA. Participant à diverses opérations militaires pendant la guerre, il a directement sauvé la vie de 4 à 5 Arméniens par le camion, y compris des officiers de haut rang. Tout en effectuant une tâche de combat, l'accusé est apparu seul sous le feu à trois faces de l'ennemi et a été miraculeusement sauvé avec l'aide des détachements spéciaux des forces armées de la RA. Il continue de servir jusqu'à la fin de la situation militaire. L'autre jour, l'accusé a reçu l'autorisation du commandement, est retourné dans sa famille pendant quelques jours et a été informé que le parquet de la région de Shirak avait fait appel de la décision prise par la première instance et exigé son arrestation. Le procureur a fait valoir que l'accusé pouvait faire obstacle à l'enquête en restant en liberté. Avec le moindre effort de l'avocat du cabinet d'avocats “AM” Levon Sahakyan, la Cour d'Appel pénale de la RA, en la personne du juge S. Hambardzumyan, a rejeté l'appel plus que non fondé du parquet, l'accusé continue de servir pour la patrie.
Commentaires
Facebook
 

Contact us