Grigor Miansyan.” L'amélioration de l'état des droits de l'homme est directement liée à l'amélioration du système politique”

5 Février, 2014http://www.aravot.am

Le membre du Parti républicain d'Arménie impliqué dans la liste du parti républicain aux élections municipales, partenaire gérant de cabinet d’avocats “AM”, PhD Grigor Miansyan a répondu aux questions d’Aravot.am  à l'égard de rapport “Les droits de l’homme en Arménie 2013” publié par le Comité de Helsinki de l'Arménie, selon lequel en 2013 l'Arménie avait aucun progrès dans le domaine des droits de l'homme, il n'y avait pas de progrès dans la procédure des élections, une régression a été détectée dans le domaine de rassemblements pacifiques, 2013 a été marquée par des persécutions politiques, etc. En outre, cette opinion a été répétée, non seulement dans les rapports des organisation locales, mais aussi des organisations internationales de protection des droits de l’homme.

En répondant à la question est-ce qi’il faut  faire des réformes dans le système politique de l'Arménie pour l'amélioration de l'état des droits de l'homme, Grigor Minasyan a dit “Je ne suis pas d'accord avec certaines valorisations indiquées par vous, car elles sont exagérées, elles noircissent tout et tout le positif qui s'est passé au cours de l'année précédente et dans certains cas, elles sont tout simplement pas vraies. Par exemple, même dans les rapports des organisations internationales contenant la critique la plus sévère était souligné que les élections de 2013 ont été mieux organisées et un progrès a été détecté dans le domaine de la liberté d'expression et des réunions lors des élections.

Quant à la question initiale, je suis d'accord que l'amélioration de l'état des droits de l'homme est directement liée à l'amélioration du système politique.

La vie de notre gens va devenir plus prospère lorsque les forces politiques soient capables de discuter, de percevoir en profondeur et de proposer des solutions constructives aux problèmes systématiques graves. Malheureusement, le mécanisme politique civilisé pour la résolution de problèmes n'est pas entièrement établi en Arménie”.

A la question suivante que pensez-vous que pour avoir une amélioration dans les domaines de la démocratie et de la protection des droits de l’hommes en RA, les réformes constitutionnelles et législatives sont nécessaires,Grigor Minasyan a répondu: “Je suis d'accord, ce n'est pas seulement en Arménie, mais aussi partout. Ce processus est interminable et incessant, même dans les pays démocratiques les plus développés et je pense que le comité pour des améliorations constitutionnelles qui a été récemment créé par le Président de l'Arménie et les changements constitutionnels attendus font également partie de ce processus”.

 En ce qui concerne la question si la raison principale de l'absence de progrès dans le domaine des droits de l'homme n’est pas le fait quil n’existe pas  de séparation des pouvoirs, le système judiciaire de jure dépend de président de RA, et il est constitutionnellement déclaré que le Président contrôle le respect de la Constitution et assure le fonctionnement régulier des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, Grigor Minasyan pense que le système judiciaire de jure est entièrement indépendant de toutes les branches du pouvoir, en même temps: “De facto, pas tous les juges sont indépendants de la pression des tiers, des influences et des interventions inutiles à leurs activités. Je suis entièrement d'accord que la pleine protection des droits de l'homme   est impossible sans les tribunaux indépendants et équitables,  à savoir sans un tel système où la grande majorité des juges prennent des décisions désintéressées, impartiales et légales”.

Au cours de ma pratique d’avocat nous rencontrons souvent telles decisions, mais, malheureusement, elles ne sont pas encore la grande majorité.

Yeva Hakobyan

Commentaires
Facebook
 

Contact us