Master class en droit pénal pour les étudiants de l'Université russo-arménienne

3 Mai, 2017

40 étudiants de l’Université russo-arménienne ont participé au master class du droit pénal organisé par le cabinet d’avocats «AM» qui a été preside par Lévon Sahakyan, l’actionnaire  du cabinet d’avocats «AM», avocat célèbre du droit penal et par Nariné Sargsyan, la conseillère juridique principale.

Outre de nombreuses questions théoriques et pratiques relatives au droit penal et droit de la procédure pénale, les étudiants ont discuté avec les spécialistes professionnels la question que souvent les enquêteurs intentionnellement intègrent la personne comme un  témoin, misant en guarde sur la résponsabilité penale pour avoir refuser de témoigner, intérrogent, et puis chargent une accusations. Sur cette question, Lévon Sahakyan a éclaircissé que dépendant des circonstances de l’affaire, il est possible de choisir l’une des tactiques de ces deux options: 1) ayant le statut de témoin, refuser de témoigner invoquant la disposition constitutionnelle, ainsi qu’un certain nombre de decisions, 2) Toutefois témoigner, et ensuite décider d’insister ces témoignages ou bien contester l’admissibilité des protocoles.

L’un des étudiants a suggéré sur les retards des délais d’examen de l’affaire pénale de determiner par la loi une délai precise pour l’examen de l’affaire. L’avocat Sahakyan, a expliqué qu’il est très dangereux de fixer une date precise pour l’examen de l’affaire et insister aux juges de mettre fin à l’affaire dans cette période, car cela pourrait mettre en danger l’examen efficace et équitable de l’affaire. Autrement dit, il peut y avoir des cas pour le procès équitable desquels peut etre nécessaire une période plus longue qu’il est determiner par la loi. Et classifier des affaires et sur cela déterminer une période distincte pour chacune sera très difficiles pour le législateur. Donc, en acceptant que maintenant l’expression ″délai raisonnable″ placée dans la loi peut etre interprétée différemment par les juges, cependant, dès maintenant, il n’est pas trouvé une meilleure solution pour cela.

Les étudiants se sont également intéressés, si l’avocat doit defender son client en sachant qu’il est un criminel. Sur la question mentionnés, les avocats expérimentés ont déclaré que leur principal objectif est de protéger les intérets de leur client, qui favorise , de façon générale, à la justice, parce que ça forcera des organismes d’Etat de travailler de manière le plus efficace et de bonne foi par chaque cas. En outre, la mission d’assurer la justice n’appartient qu’au juge, est pas à un avocat.

A la fin de la réunion,  il été présenté aux futurs avocats aussi les possibiltés et les procédures d’etre embauché ou passer un stage au cabinet d’avocats «AM».

 

Commentaires
Facebook
 

Contact us