La Banque mondiale a fait un appel au cabinet d’avocats ″AM″ pour obtenir un avis juridique complet et valable sur le secteur agricole arménien.

31 Mai, 2018

La Banque mondiale a fait un appel au cabinet d’avocats ″AM″ pour obtenir un avis juridique complet et valable sur le secteur agricole arménien.

La Banque mondiale a envoyé une demande officielle au cabinet d’avocats ″AM″ demandant des informations sur l'accessibilité des services financiers en Arménie, qui aura un rôle décisif dans la préparation du rapport 2019 nommé  ″La promotion du développement des affaires à l’agriculture″ (PDA). Les spécialistes du cabinet d’avocats ″AM″ ont étudié et analysé la législation régissant le secteur des services financiers arméniens, à la suite de laquelle il a été fourni des informations nécessaires à la Banque mondiale sur la réglementation juridique des services financiers en Arménie.

Le but de l'enquête de la Banque mondiale est d'étudier la base législative de chaque pays, y compris les questions de prêt et de réglementation de la surveillance des banques, des organisations de microfinance, des coopératives financières, etc. En 2018, des enquêtes similaires seront menées dans 82 pays. Sur la base des données obtenues, des analyses comparatives seront effectuées et les principales conclusions figureront dans le rapport, qui fournira des informations aux décideurs politiques nationaux pour l'élaboration de politiques et d'actes juridiques normatifs pour le développement de l'agriculture et de l'agro-industrie.

Depuis 2013, la Banque mondiale met en œuvre le programme ″La promotion du développement des affaires à l’agriculture″ (PDA), qui publie des rapports sur les secteurs agricoles du monde et leurs conditions stimulantes. Le secteur agricole joue un rôle crucial dans le contexte des deux objectifs les plus importants de la Banque mondiale: dans le contexte de l'éradication de la pauvreté extrême et de la promotion du bien-être universel.

Commentaires
Facebook
 

Contact us